En mémoire de Joseph Fontaine, assassiné il y a 80 ans à Hénin-Liétard par un fasciste

(message de l’UL-CGT du Bruaysis)

Cher(e)s Camarades
Le mercredi 11 avril 1934, il y a 80 ans, Joseph Fontaine était assassiné d’un coup de revolver par un royaliste de l’Action française, suite à une altercation entre des organisations de Gauche et le mouvement d’extrême droite qui tenait meeting dans un café d’Hénin-Liétard.
Communiste, mineur de charbon, Joseph Fontaine était un militant actif de la CGT Unitaire (CGTU) et en retraite depuis six mois. Il avait 56 ans.
Un hommage lui sera rendu ce :

Vendredi 11 avril à 19h
au pied de la plaque Joseph Fontaine
sur le mur de la pâtisserie Mehdi
68, rue Montpencher (près du magazin Match)
à Hénin-Beaumont

Rassemblement ce dimanche 10h à Hénin-Beaumont

[Communiqué du collectif d’habitants de Hénin-Beaumont contre le F-Haine]:

Regroupement citoyens à Henin Beaumont dimanche 30 mars à 10h00 face à la mairie sans drapeaux ni étiquettes!!!

NON AU FN !!

le groupement des habitants d’Hénin-Beaumont ne pouvons rester sans montrer notre désolation!!!

le regroupement est indépendant de toute organisation politique ou associative, et les habitants qui le souhaitent peuvent y participer à titre individuel.

merci de votre soutien.

 

Municipales : un jour noir pour Hénin-Beaumont

C’est un jour noir pour Hénin-Beaumont.

La liste Front National passe à la majorité absolue au premier tour avec 5000 et quelques voix (sur une population de 25000 habitants). Dans la salle à l’annonce des résultats, peu de partisans de Steeve Briois manifestent leur effusion, les réjouissances sont discrètes. Une fille crie « la honte! ». Plus loin devant la permanence du FN, à rideaux baissés, quelques cranes rasés fêtent ça avec de la bière.

Plus que jamais le combat continue pour lutter contre le fascisme, et pour que triomphe le progrès et la civilisation. Courage camarades!

R.I.P Clément Méric

Hier vers 18h Clément, un militant syndicaliste et antifasciste de 18 ans, a été battu à mort par des fascistes autour de la gare Saint-Lazare. Il a été emmené à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans un état critique et est décédé dans la nuit.

Toutes nos pensées vont vers sa familles et ses proches.

Des rassemblements ont lieu ce soir à 18h30 à Lille Grand Place, et à 18h30 devant le beffroi d’Arras.

Les fascistes de Troisième Voie appellent à manifester pour l’impérialisme français ce 2 février

Le 2 fevrier 2013, l’organisation fasciste nationaliste-révolutionnmanif3v2aire « solidariste » Troisième Voie appelle à une manifestation « contre tous les impérialismes » à Paris place Saint-Germain-des-Prés. Cet appel à manifester est relayé par d’autres groupes, d’autres composantes du mouvement fasciste. Un car va être affrété au départ de Lille pour la région Nord-Pas-de-Calais.

En tant que groupe de l’Action Antifasciste nous avons toujours insisté sur le fait que le fascisme sert les intérêts des capitalistes monopolistes en mobilisant le peuple autour de la « nation », dans l’optique de la guerre impérialiste. En vérité, cet appel de Troisième Voie « contre l’impérialisme » est un vrai discours fasciste et sert les intérêts de l’impérialisme français.

Une tentative de structuration du mouvement fasciste

La date du 2 février a été fixée dans le sillage de la manifestation du 13 janvier contre le mariage gay. Le mouvement Troisième Voie compte ainsi profiter des efforts de la bourgeoisie pour mobiliser en masse sur des bases réactionnaires, et bénéficier de cet appel d’air pour se poser en élément structurant du fascisme, en lançant un appel unitaire. « Tous unis, tel est le leitmotiv lancé depuis la base, celle qui a enfin compris qu’il fallait dépasser les différences, les querelles de chapelle, et tous les petits points de détail», selon les mots de Serge Ayoub, le (re)fondateur de Troisième Voie.

On trouve ainsi diverses tendances parmi les groupes qui ont relayé l’appel : les nationalistes du GUD, de Synthèse Nationale / Nouvelle droite Populaire, le Front des Patriotes, les « Nationalistes contre l’OTAN, la « Picard Crew », les « anarchistes royalistes » du Lys Noir, la Dissidence Française d’inspiration soralienne, le « Comité de Soutien des peuples en lutte », mais aussi les fascistes Italiens de Sinistra Nazionale, des indépendantistes québecois, des nationalistes serbes, et des « Patriotes Syriens » pro-Bachar-el-Assad.

On peut s’attendre aussi à une participation conséquente de la mouvance identitaire. Le Bloc Identitaire n’en finit plus de scissionner, et cela est inévitable : dans un pays comme la France, c’est la ligne nationaliste qui finit par avoir le dessus et qui sert de catalyseur à l’extrême-droite. En ce qui concerne les identitaires du Nord-Pas-de-Calais, qui ont la particularité d’être des nationalistes à peine déguisés, on peut s’avancer à dire qu’une bonne partie d’entre eux fera le déplacement à Paris.

Un discours fasciste pseudo-révolutionnaire

mani3vLes cadres de Troisième Voie ont donc décidé de monter d’un cran dans la tonalité « radicale » et pseudo-révolutionnaire de leur discours. Un discours fasciste abouti, avec une vision du monde anti-matérialiste, qui ne correspond pas à la réalité : c’est le propre de la démagogie fasciste de raconter n’importe quoi.

Troisième Voie n’a même pas rédigé de texte pour expliquer sa conception de l »anti-impérialisme » : en guise d’appel on trouve deux vidéos  de Serge Ayoub et quelques affiches qui suintent le complotisme et l’antisémitisme. Cet absence de texte d’appel est le prix à payer pour ratisser large, en laissant chaque tendance du mouvement fasciste apporter ses propres nuances aux propos de Serge Ayoub.

Mais dans tous les communiqués c’est la même conception du monde qui revient :

Tout d’abord on ne trouve chez les fascistes aucune critique du capitalisme, ou bien une critique superficielle, or on ne peut pas se dire « anti-impérialiste » si on ne propose pas le dépassement de la société capitaliste.

Ensuite, il n’y aurait qu’un seul impérialisme, l’impérialisme U.S. et son bras droit israélien (« l’axe atlantico-sioniste »). Si la France est impliquée dans des conflits armés, ce ne serait que sous la coupe de l’OTAN, donc des Etats-Unis. Selon Synthèse Nationale, Hollande et Taubira seraient  « les petits domestiques serviles de l’hyperclasse apatride», par laquelle il faut comprendre, les Juifs : c’est de la prose complotiste ouvertement antisémite, où « les Juifs » seraient tous banquiers, et à l’instar de « l’argent« ,du « dollar» et de la banque Goldman Sachs, auraient la faculté d’être partout et nulle part, et de diriger le monde en sous-main. L’impérialisme français et les intérêts de la bourgeoisie française dans ces guerres (en Lybie, en Syrie, au Mali…) sont purement et simplement niés. Quant aux « alliés salafistes« , ils seraient uniquement liés à l’impérialisme américain…

Ceci est de la prose typiquement fasciste. La réalité c’est que ces récentes guerres sont soit le fruit de contradictions entre plusieurs puissances impérialistes (qui agissent tantôt en concurrence, tantôt de concert, en fonction de leurs intérêts respectifs) qui se disputent les marchés et les matières premières ; soit la manifestation d’un impérialisme français de plus en plus agressif qui emploie les grands moyens pour préserver ses intérêts.

Les fascistes français « oublient » l’impérialisme dans leur propre pays

Pourquoi des manifestants syriens seront-ils présents?
Dans le cortège du 2 février, des « Patriotes Syriens» pro-Bachar-el-Assad seront présents. Voici comment Serge Ayoub justifie leur participation : « Pourquoi des Syriens avec nous? Évidemment nous devons soutenir leur cause! C’est une nation, un pays, un Etat, socialiste, de préférence nationale, qui combat depuis toujours en tant que tel pour la laïcité, qui est attaqué par l’impérialisme américain, par le mondialisme et ses valets salafistes stipendiés par le Qatar et l’Arabie Saoudite, pour détruire un État.»Là où Marine Le Pen critique l’intervention française en Syrie et l’alliance de l’État français avec le Qatar, Serge Ayoub fait mine de croire que cette alliance n’existe pas, et que le Qatar qui finance l’insurrection salafiste en Syrie servirait uniquement les intérêt de l’impérialisme américain.Mais cela revient au même : si Marine Le Pen et Serge Ayoub soutiennent le régime syrien, ce n’est pas parce qu’ils sont sensibles aux légitimes revendications démocratiques du peuple syrien. Le régime syrien actuel fait partie intégrante des impérialismes russe et allemand. Pour Marine Le Pen comme pour Serge Ayoub le maintien au pouvoir du fasciste Bachar-el-Assad est la meilleur option pour l’impérialisme français, dans l’optique du développement d’un axe impérialiste Paris-Berlin-Moscou assez puissant pour s’affranchir des États-Unis.
Mais on peut gager que le soutien des fascistes français au gouvernement syrien sera de courte durée, car les rapports inter-impérialistes évoluent constamment. L’Allemagne et la Russie sont en train de lâcher Bachar-el-Assad, et les rapports inter-impériallistes sont bien plus complexes et plus imbriqués que la création d’un axe Paris-Berlin-Moscou. 

Par exemple en Lybie, l’Etat français s’était allié à d’autres puissances impérialistes européennes pour tapisser de bombes tous le pays, avant de rentrer dans une concurrence féroce avec ces dernières pour remporter des contrats juteux. Ces opérations militaires avaient été réalisée sous l’égide de l’OTAN, mais les Etats-Unis étaient restés en retrait, ce qui prouve bien que l’Etat français est loin d’être un simple « valet » de l’OTAN.

Au Mali en revanche, l’Etat français part en guerre tout seul. L’enjeu est de contrôler sur le long terme la zone frontière entre le Mali, le Niger et l’Algérie, afin de sécuriser le gisement d’uranium indispensable à la perennité d’Areva, pilier de l’impérialisme français.

Pour Serge Ayoub, la pirouette consiste à mettre tous les États sur le même plan en gommant les rapports de domination. La France ne serait qu’une composante parmi « tous les peuples fiers de leur différence, et forts de leur génie propre« . En une seule phrase la lutte de classe est niée et remplacée par l’ethno-différentialisme, variante moderne du racisme.

Ce qui est pratique quand on occulte ces rapports de domination, c’est qu’on peut dire tout et n’importe quoi. On peut mobiliser des troupes de militants en France pour « résister à l’oppression », alors qu’en l’occurrence la France est un puissance impérialiste très agressive. On peut aussi défendre telle ou telle bourgeoisie bureaucratique de tel pays en fonction des intérêts spécifiques de la fraction de la bourgeoisie impérialiste à laquelle on prête main forte.

C’est pour cette raison que l’on retrouvera dans le cortège du 2 février des « Patriotes Syriens» pro-Bachar-el-Assad

(voir encadré).

manif3v4

Cet appel à manifester est tout au plus une variante de la ligne néo-gaulliste du Front National, mais il vise à mobiliser la frange de militants que la « normalisation » de Marine Le Pen avait jeté dans les bras de groupes aux modes d’actions plus radicaux et plus musclés, plus ouvertement fascistes. L’initiative de Troisième Voie ne vise pas à faire de l’ombre au Front National, au contraire même, elle lui est complémentaire. Elle ne vise pas non plus à rallier le Front National, elle participe du même mouvement de progression du fascisme en France et agit en parallèle.

Notre devoir d’antifascistes en France aujourd’hui est d’expliquer, de rétablir la vérité sur la situation réelle, et de combattre notre propre impérialisme!